Vous avez aimé cette page ? Alors, partagez-la...

Bienvenue, amis coureurs !

 Avant-propos

Vous voici arrivés sur ce site qui n'est dédié ni au patchwork, ni au macramé. Comme vous pouvez vous en douter, ce lieu est consacré à la course à pied. Mais, plus particulièrement au trail car j'adore les terrains au relief marqué. Dit autrement, j'aime les montées et les descentes qui rompent la monotonie d'un parcours. Si, en plus, on peut trouver quelques cailloux, de la boue, de la neige ou tout autre obstacle, cela n'est pas fait pour me déplaire. "Des goûts et des couleurs, on ne dispute point".

L’objectif de ce site est de vous permettre de réaliser un exploit sportif avec un esprit un peu différent de celui qu'on a l'habitude de rencontrer sur les parcours "officiels". En effet, la course à pied est une pratique assez solitaire et je pense qu’il est possible, à l’occasion d’une épreuve de longue durée, de créer un moment de rencontre, de partage et d’échange sans esprit de compétition mais avec la volonté de se dépasser. Je vous propose de vivre une aventure collective, faite de convivialité et de découvertes dans un environnement qui ne vous décevra pas.

En effet, le Valromey est l’un de ces endroits qui conviennent parfaitement pour pratiquer le trail. On y trouve des sentiers à profusion, des points de vue remarquables, des terrains variés. De plus, le profil de la vallée permet de cumuler un dénivelé positif tout à fait honorable. C’est un endroit que je connais suffisamment pour pouvoir en tirer le meilleur parti et vous offrir le parcours le plus attrayant. Vous en conserverez ainsi des souvenirs d’autant plus forts.

 Quelle est ma démarche ?

C’est une réflexion à plusieurs niveaux qui m’a conduit à proposer la participation à un ultra-trail pour lequel aucune contrepartie financière n’est demandée. Il n’y aura rien à payer hormis : l’hébergement, le transport, la restauration, l’éventuelle assurance et bien d’autres choses du même acabit qui seront bien sûr à votre charge. La phrase précédente n’est destinée qu’aux fâcheux qui n’ont rien à faire ici et qui feraient semblant de ne pas comprendre...

Comme évoqué ci-dessus, avant même de courir, se rendre sur une ligne de départ implique des dépenses. Le coût d’une inscription sur un ultra-trail, bien qu’il soit justifié, peut parfois constituer un frein et empêcher certains de participer à des épreuves de cette nature. La gratuité donnera peut-être l’opportunité au plus grand nombre de tenter l’aventure.

S’engager dans cette voie entraîne forcément une forme de minimalisme (sauf en matière de sécurité) qui me convient parfaitement. Cela commence notamment et surtout par un nombre très réduit de coureurs. Mais, cela concerne aussi la suppression de tout ce qui n’intéresse pas strictement la course et que l’on peut néanmoins avoir plaisir à retrouver dans d’autres circonstances.

Dans cette même recherche de simplicité, les coureurs seront plus acteurs de leur périple en étant sollicités davantage pour la gestion de leur ravitaillement ou dans leur orientation. Egalement, en faisant d’eux des partenaires et non plus des concurrents, la surveillance de la sécurité de chaque participant pourra leur être confiée ; cela vous paraîtra plus clair en lisant le paragraphe consacré à la mise en pratique de toutes ces belles idées !

 Comment peut-on proposer ce genre d’évènement gratuitement ?

D’une part, cela tient à la forme que prendra la rencontre puisque la réglementation qui s’applique est peu contraignante (voir la rubrique informations). Au passage, cela me permet de rendre hommage à toutes ces associations qui se lancent dans l’organisation de courses dont l’aboutissement est le fruit d’un énorme travail. Mais, ce dont il s’agit ici n’a rien à voir avec les « compétitions traditionnelles » et les grands rassemblements puisque je souhaite qu’une dizaine de personnes au maximum participent à chaque session.

D’autre part, avec une structure légère telle que je la conçois, la mise en place de cette épreuve ne requiert que peu d’investissements et je peux assumer les frais qu’ils impliquent. Quand on aime, on ne compte pas ! Dans ces conditions, il ne faudra pas s’attendre à se retrouver dans un palace ; un peu d’austérité n’a jamais fait de mal…

 Pourquoi plus de 100 Km ?

De nombreux adeptes sont prêts régulièrement à aller au bout d’eux-mêmes, à vaincre la douleur et la fatigue pour tenter de passer la ligne d’arrivée. Qu’ils réussissent ou échouent, cette distance est le symbole de l’engagement physique et psychologique maximum.

De par sa difficulté et sa durée, c’est une épreuve à laquelle on peut donner une dimension humaine si on ne considère plus les participants comme des concurrents mais comme des partenaires qui vont se soutenir, s’encourager. Pour cela, la course que j’envisage est conçue sur le modèle des jeux coopératifs. Des jeux dans lesquels les joueurs tentent d’atteindre un objectif commun ; où l’on ne joue pas l’un contre l’autre mais l’un avec l’autre.

C’est donc à une « course coopérative » que je vous invite. Les coureurs partiront ensemble pour arriver ensemble ; personne ne restera sur le bord du chemin, la victoire ou l’abandon sera collectif. Il n’y aura rien à prouver, le seul enjeu sera le plaisir d’avoir vécu un moment unique de partage avec ses coéquipiers.

 Comment cela va-t-il se passer en pratique ?

Pour appliquer les principes exposés dans les chapitres précédents, l’organisation de la course s’articulera autour de trois axes : un premier qui dépend de la réglementation en vigueur, un second lié à l’aspect matériel et un troisième qui concerne la dimension coopérative.

Loin d’être un cadre rigide, le code du sport, tel qu’il est rédigé, est en accord avec le format de la course que j’envisage. Moyennant le respect de certains critères, cette épreuve sportive ne rentrera pas dans le champ d’application du code du sport comme expliqué dans la circulaire interministérielle mise en lien dans la rubrique « Avertissements ». Ainsi, tout en conservant le sens des responsabilités en matière de sécurité, ne pas être soumis à autorisation ou à déclaration dispense d’appliquer à la lettre les règles techniques et de sécurité et permettra de mettre en place une structure légère et peu contraignante.

  • L'épreuve se déroulera sans chronométrage. L'heure d'arrivée sera communiquée ultérieurement sur le site web à titre indicatif. Quoi qu’il en soit, vous avez tous une montre…
  • Il n’y aura aucun horaire fixé à l’avance. Celui concernant le départ ne sera que conseillé et laissé à la libre appréciation du groupe.
  • Aucun classement ne sera fait. De toute façon, l’arrivée sera commune…
  • Pour conserver la convivialité et pour que la sécurité des participants soit l’affaire de tous, le nombre maximum de coureurs est limité à 10.
  • L’épreuve qui vous est proposée n’est pas une compétition. Aucun certificat médical ne sera demandé. Cependant, étant donné le niveau d’effort à fournir, soyez conscient que vous ne pouvez vous engager qu’en étant absolument certain que votre condition physique le permet.
  • Si ce n’est pas déjà fait, je vous incite à souscrire une assurance couvrant votre responsabilité civile mais également une assurance de personnes couvrant les dommages corporels auxquels votre pratique sportive peut vous exposer.
  • Vous participerez en dehors du cadre de toute appartenance à une fédération sportive.

L’aspect matériel doit être décliné en plusieurs parties ; ce qui est à ma charge et ce qui vous revient :

  • Concrètement, mon intervention consistera à mettre à votre disposition le cadre et les moyens nécessaires pour que vous puissiez réussir votre sortie dans les meilleures conditions. Néanmoins, dans ce genre d’aventure, les aléas peuvent être nombreux ; il faut savoir les gérer et les accepter. Je ne suis pas infaillible et mon offre, complètement désintéressée, proposée telle quelle, sans garantie de satisfaction, ne saurait faire l’objet d’une quelconque réclamation.
  • Dans la mesure où, comme je l’ai déjà exposé, la mise en place de cette épreuve se fera dans le plus strict minimaliste, seul moi-même et éventuellement quelques amis seront aux manettes.
  • Pour commencer, comme je réserve ces sorties à des groupes de 7-8 personnes maximum, j’en proposerai une chaque mois, de juin à septembre.
  • Le but est bien sûr d’atteindre au moins les 100 Km mais ce n’est pas une fin en soi. Pour cette raison, la durée de l’épreuve est limitée à 20 heures. C’est amplement suffisant pour se faire plaisir et rien n’empêche de tenter à nouveau l’expérience si l’envie vous en dit.
  • Par commodité, je préférerais que ne s’inscrivent que des groupes déjà constitués avec un interlocuteur unique. Dans le cas contraire, un groupe de « participants individuels » sera constitué.
  • La course se déroulera en totale autonomie. Vous aurez avec vous tout le matériel nécessaire pour : assurer votre alimentation, votre hydratation, un habillement compatible avec les conditions météorologiques ; procéder à votre orientation ; alerter les secours si besoin. Je vous rejoindrai aux différents points de contrôle pour vous encourager mais aussi pour que vous puissiez disposer de tout le matériel, le ravitaillement et les effets personnels que vous aurez préparés dans un carton à votre nom. C’est bien ce point-là de mon intervention qui est le plus primordial puisque, vous le savez comme moi, le problème du ravitaillement est notre limite quand on veut dépasser une certaine distance de course. La liste du matériel obligatoire est récapitulée dans la rubrique… « Matériel ». C’est grâce à la géographie locale, qui le permet, que je peux être aux points de rendez-vous tout en vous laissant évoluer dans un environnement très boisé et encore bien préservé.
  • Il n’y aura pas de balisage. Les panneaux des chemins de randonnée donnent des indications suffisantes. Je vous fournirai une carte plastifiée avec le tracé qui est disponible en téléchargement dans la rubrique « Parcours ». Comme vous devrez assurer vous-mêmes votre orientation, prenez soin de vous familiariser avec le parcours qui vous attend. Une reconnaissance du terrain, même la veille, ne pourrait aller qu’en votre faveur.
  • Il n’y a aucun danger majeur sur le parcours mais, comme toujours sur les terrains contrariés, il faudra surtout faire attention à vos chevilles. Je mettrai un Talkie-Walkie à la disposition d’un membre de l’équipe et je vous communiquerai mon numéro de téléphone. Etant donnée la nature des obstacles naturels, il est bien entendu que les moyens de communication ne constituent pas une garantie à 100% de pouvoir joindre quelqu’un. En cas de problème, c’est la solidarité du groupe qui devra jouer pour prendre les décisions qui s’imposeront.
  • Les points de contrôle seront situés environ tous les 15 Km ; vous ne serez donc jamais à plus de 7-8 Km d’une voie carrossable (je n’ai pas de 4*4). En cas de blessure légère (pas plus qu’une entorse bégnine), vous devrez vous arranger (strapping de la cheville, canne de fortune,…) pour atteindre le point de contrôle le plus proche, après m’avoir averti pour que je puisse vous rejoindre. Si aucun contact n’est possible, vous rejoindrez le point de contrôle suivant. Le déroulement de l’épreuve s’en trouvera forcément affecté et, au cas par cas, nous déciderons de la suite à lui donner.
  • Dans l’éventualité d’une immobilisation sans caractère d’urgence, je tiendrai à disposition un brancard pliable. En cas d’accident nécessitant une intervention rapide, vous aurez amené votre téléphone portable pour joindre directement les secours comme le ferait tout particulier. S’il n’y a pas de réseau, vous utiliserez le talkie-walkie que je vous aurai prêté pour tenter de m’alerter. Dans un souci de sécurité optimale, vous aurez pris également avec vous tout dispositif adéquat permettant de connaitre votre position GPS ainsi que la distance parcourue depuis le départ.
  • Je rappelle une nouvelle fois l’importance d’être assuré de façon convenable ; c’est-à-dire d’être couvert par une assurance « Responsabilité Civile », une garantie « Individuelle Accident » mais aussi par une garantie « Frais de Recherche et de Secours ». En effet, la course à laquelle vous participerez ne se fera ni plus ni moins que dans le cadre d’une rencontre entre particuliers. AUCUNE ASSURANCE SPECIFIQUE N’A ETE SOUSCRITE PUISQUE CETTE EPREUVE N’ENTRE PAS DANS LE CHAMP D’APPLICATION DU CODE DU SPORT.
  • Voici quelques obligations de bon sens. Une fois partis, vous vous engagez à ne pas quitter le groupe et à rester sur le parcours. Vous vous engagez également à vous conformer aux prescriptions du code de la route notamment lorsque vous croiserez des voies ouvertes à la circulation de véhicules. Vous veillerez à respecter la nature en conservant vos déchets jusqu’aux points de ravitaillement.
  • Seule une expérience minimum dans des épreuves sinon identiques du moins s’en rapprochant vous permettra de prétendre à une certaine réussite. Pour cette raison, je vous demande une préparation qui inclura, dans les mois précédant votre participation, des étapes d’au moins 50 kilomètres et 4000 mètres de dénivelé positif. Ce qui n’est pas du tout déraisonnable quand on connait l’entraînement de certains prétendants à l’UTMB…
  • Pour améliorer votre confort de course, un accompagnateur pourra éventuellement vous suivre sur une ou plusieurs parties du parcours. Cela dépendra des possibilités et des disponibilités des quelques personnes qui participeront au bon déroulement de votre aventure.

 Pour conclure :

Au-delà de la mise en place d’une course informelle, exigeante, sans trop de contraintes mais responsable, conviviale et gratuite, j’aimerais que mon initiative soit reprise par d’autres. De cette manière, chacun pourrait trouver un peu partout de quoi se faire plaisir et découvrir des parcours originaux.

Vous pouvez vous inspirer de ce site et reprendre tout ou partie des informations que vous jugerez utiles pour créer, à votre tour, une « course coopérative » près de chez vous. Contactez-moi (rubrique « Contact ») pour en discuter. Je me ferai un plaisir de mettre un lien vers votre page web.