Vous avez aimé cette page ? Alors, partagez-la...

Voici le cœur de mon projet ! Et, légitimement, c’est le point qui a mobilisé ma plus grande attention. Tirer le meilleur parti du Valromey, faire de votre participation un moment riche en souvenirs, telle est mon ambition. C’est ma façon de rendre hommage à cette vallée que je parcours dans tous les sens depuis de nombreuses années. Pour atteindre cet objectif, j’ai donc fait des choix qui concernent le dénivelé, la distance, les points d’intérêt, la sécurité, les points de ravitaillement, les incontournables contraintes du relief, la redécouverte de petits sentiers oubliés ou peu fréquentés dont un bon nombre ne sont pas répertoriés. Sans perdre de vue qu’il s’agissait d’aboutir à un parcours équilibré destiné à être fini sans être un surhomme.

 Les critères retenus

  • Les points d’intérêt : ils sont nombreux et variés ; vous trouverez des curiosités géologiques, des paysages remarquables, des lieux d’histoire,…
  • Distance : le parcours prend la forme d’une boucle qui n’éloignera pas les coureurs de plus de 35 Km du point départ. Cela facilitera les retours anticipés en cas de besoin. De plus, cela donne la possibilité de faire des parcours à la carte.
  • Dénivelé : dans un souci de gestion de l’effort, il me semble pertinent de placer une bonne partie du dénivelé dans la première moitié du parcours alors que le mental n’est pas trop entamé et que les jambes sont encore relativement « fraîches ».
    Dans la mesure du possible, parce qu’il faut tenir compte de la réalité du terrain, même si cela ne saute pas aux yeux, j’ai donc cherché à faire en sorte que la pression du dénivelé diminue au fur et à mesure que le kilométrage augmente.
  • Sécurité : C’est un aspect sur lequel il ne faut pas transiger. Ce thème a déjà été abordé dans la rubrique « présentation » mais il faut revenir dessus en ce qui concerne plus spécifiquement le parcours. Le tracé ne présente pas de danger majeur et de risque de se perdre. Les rares secteurs qui nécessiteront une vigilance accrue seront parcourus de jour.
  • Le tracé : Il emprunte en grande partie les chemins de randonnée dont le balisage a été refait récemment. Certaines portions passent par des sentiers connus des seuls « initiés » mais qui sont largement praticables. Le but est de s’enfoncer dans la forêt pour profiter de la quiétude de la nature et retrouver un peu son âme d’explorateur dans des espaces peu fréquentés. Il y aura un passage obligé par le Col du Grand Colombier. En effet, le Grand Colombier est un massif bien connu des cyclistes, auquel le tour de France 2012 a apporté son titre de noblesse. Vidéo pour présenter le massif et ses environs.
  • Les points de ravitaillement : Ils seront aussi nombreux que possible tout en conservant l’esprit d’autonomie qui doit animer le genre d’épreuve à laquelle vous allez participer. Ils permettront de vous restaurer, de faire des réserves jusqu’au prochain point de ravitaillement, d’adapter votre tenue en fonction de l’évolution des conditions climatiques, de faire une pause (je préconise un minimum de 10 minutes pour tout le monde), de faire le point sur votre condition physique et bien sûr d’instaurer une convivialité de rigueur. Je vous rappelle que la préparation de tout ce que vous souhaiterez être mis à votre disposition est de votre ressort.

J’ai parcouru personnellement tous les sentiers que vous utiliserez. J’ai évalué leur difficulté et j’en connais toutes les particularités. Bien entendu, les portions bitumées ont été réduites au strict minimum. La distance et le dénivelé ont été mesurés à l’aide d’une trace gps relevée sur le terrain, d’un logiciel de cartographie et d’outils en ligne. Ce ne sont que des estimations ; elles n’ont pas été faites « au doigt mouillé » mais il existe forcément une imprécision. De toutes façons, qu’il y ait un peu plus ou un peu moins de l’un ou de l’autre ne fait pas la différence quand on court pour le plaisir et non pour la gloire.
Le point de départ est fixé sur la place de Don 01260 Vieu, France. Coordonnées GPS : ici (Clic-droit puis Enregistrer la cible du lien sous…)



Copyright IGN

 Carnet de route

Le départ aura lieu à la fin de la nuit ; 4 heures du matin est un bon compromis. Le but du jeu n’est pas de démarrer la course déjà épuisé par un manque de sommeil même si votre nuit sera courte. Voici, par le menu, le programme de votre longue journée… Pour plus de détails, reportez-vous à la rubrique « A voir sur le trajet ».


1- Gare de Don 23- La source de Saint Arthaud 45- Belvédère de Planachat
2- Chemin du Golet au loup 24- Refuge de la Grange d’en Haut 46- Observatoire de la Lèbe
3- Plateau et Vierge de Fierloz 25- Combe Merlin 47- Maison forestière de la Lèbe
4- Le Séran 26- Combe à Billon 48- Monument de la résistance
5- Chemin des chèvres 27- Col de Richemond 49- Forêt domaniale de Gervais
6- La roche percée 28- Crêt Dauphin 50- Belvédère de Sérémond
7- Planapose 29- Combe Danoi 51- Croix du pin
8- Granges d’Izena 30- Pré Carré 52- Pont de Chanille
9- Chanduraz 31- La Combette, Morez, Deschapoux 53- Cascade de Clairefontaine
10- Romagneux 32- Une porte ouverte sur le Maquis 54- Cascade de Cerveyrieu
11- Table d’orientation du Fenestré 33- Croix des Terments 55- Gorges de Thurignin
12- La croix du Colombier 34- Crêt du Nû 56- Gare de Vieu
13- Grange de Fivole 35- Le Tumet 57- Fontaine de l’Adoue
14- Vierge de la combe 36- Ferme du Retord 58- Source du Groin
15- Munet 37- Les Solives 59- Le pont du diable
16- Traversée de l’Arvière 38- Col de la Cheminée
17- Poisieu 39- Col de Cuvillat
18- Pain de Sucre, Banc des Dames 40- Borne des trois cantons
19- Lochieu 41- Marais de la Praille
20- Les Bordèzes, Lovet, La Rivoire 42- Col de la Rochette
21- Pont du Faon 43- Forêt de Mazières
22- La Chartreuse d'Arvières 44- Col de la Clye

 Le parcours en détail

  • Jusqu’au chemin des chèvres (un peu plus de 8 Km), il n’y a aucune difficulté.
  • Après le chemin des chèvres, vous suivrez la direction de Béon. Puis, pendant environ 1,5 Km, vous parcourrez un petit sentier dont il faut se méfier dans sa partie descendante. Bien veiller à suivre les marquages peints notamment celui qui vous indique de tourner à droite.
  • Une forte montée d’environ 5,5 Km vous conduira dans les pâturages d'En Pryse en passant par les granges d’Izéna et le point de vue offert sur la pointe de Chanduraz.
  • Vous rejoindrez Romagneux en dévalant une jolie descente de 1,8 Km. Il y a des parties très pentues et beaucoup de cailloux. Alors, attention aux glissades et aux chevilles !
  • Ensuite, une longue montée de 9,3 Km vous attend. Vous emprunterez le GR9. Par une agréable ascension régulière, faite d’une succession de lacets, vous arriverez à la table d’orientation du Fenestré. Votre trajet continuera jusqu’à la croix du Colombier en passant par les crêtes.
  • C’est une descente de 9,3 Km qui vous permettra d’aller jusqu’à l’Arvière. Dans un premier temps, vous utiliserez la route puis, dans le virage en épingle à cheveux, vous prendrez la route forestière. Vous suivrez le balisage indiquant la « Grange de Fivole » puis la « Vierge de la Combe ». Ce dernier chemin est bien indiqué mais son entrée n’est pas forcément visible à cause de la végétation. C’est un secteur souvent très humide, très encombré par des branchages et des rochers. Vous sortirez de la forêt au niveau de Munet. Par des petites routes secondaires, vous aboutirez à une passerelle traversant l’Arvière.
  • 4,5 Km plus loin, vous arriverez à Poisieu. La route qui vous y mènera offre une jolie vue de la vallée sur presque 360°. A la sortie de Poisieu, vous emprunterez un chemin sur votre droite pour aller au Banc des Dames puis au Pain de Sucre.
  • Des petites routes vous feront passer par Lochieu et Les Bordèzes. Vous rejoindrez ainsi la forêt après 4,6 Km. Puis, vous atteindrez le pont du Faon en 1,1 Km.
  • Vous suivrez le chemin puis vous tournerez à gauche en direction de « Arvières » / « Grange d’en Haut ». Les 8 Km de montée qui vont suivre vous rappelleront que vous êtes dans la montagne. Sur votre parcours vous trouverez la grotte de Saint Arthaud, vous croiserez la D120, vous pourrez découvrir la source de Saint Arthaud et vous passerez à proximité des ruines de la Chartreuse d’Arvières. En continuant votre ascension, vous retomberez sur le GR9. Passé le Refuge de la « Grange d’en Haut », vous vous dirigerez vers le Col de Richemond. Au bout de 6,3 Km, vous traverserez la D30.
  • Pour les 9,8 prochains kilomètres, vous devrez impérativement suivre votre progression avec la carte, la boussole ou votre GPS car le secteur n’est pas clairement balisé. Voilà un petit travail d’orientation pour agrémenter votre trajet :-) Mais, en étant vigilant, tout devrait bien se passer. Cette partie est assez vallonnée mais les pentes sont régulières ; il n’y a pas de mur infranchissable même après les nombreux kilomètres que vous aurez déjà parcourus.
  • Vous rejoindrez le Golet Truffet en passant par le crêt Dauphin. Puis, vous traverserez la Combe Danoi en direction de « Pré Carré ». Au niveau de cette combe, vous ne prendrez pas peur de nos charmantes amies les vaches qui pourraient se trouver non loin de vos pas. Ce sont des animaux paisibles mais mieux vaut passer son chemin dans le calme.
    Successivement, vous emprunterez la « Combe du Frêne », vous passerez par « la Combette » « Morez » « Deschapoux » pour aboutir aux « Plans d’Hotonnes ».
  • 3 Kilomètres de petites routes bitumées vous mèneront jusqu’aux Bergonnes en passant par le monument « Une porte ouverte sur le Maquis ». A partir de là, le balisage en place ne laisse aucun doute pour trouver son chemin. 700 mètres plus loin, vous aboutirez à la Croix des Terments. Vous suivrez ensuite la direction du Crêt du Nû sur 2,3 Km ; en tournant à droite, vous aurez droit à un joli point d’observation (faites attention à ne pas emprunter le chemin qui mène au sommet du crêt du Nû).
  • Après ce dernier arrêt, vous reprendrez le chemin principal. 2,1 Km vous séparent du lieu-dit « Le Tumet ». Puis, 1,4 Km plus loin, vous arriverez au carrefour de la ferme de « La Charnay ». En prenant à gauche, vous serez à la ferme du Retord au bout de 1Km. Juste après la ferme, vous prendrez plein ouest pour passer un petit col ; le chemin vous fait passer devant l’ancien cimetière. En suivant le muret de pierre, vous pourrez descendre la Prairie de Retord jusqu’à la ferme « Les Solives ».
  • Ensuite, il faut suivre, sur un peu plus de 3 Km, le chemin qui mène à la ferme « Très Mas Curty ». A la sortie de la propriété, tout de suite à droite après le portail, vous partirez en direction du Golet Belon pour arriver à la route D55 au bout de 4 Km. Vous prendrez à gauche sur 500m pour rejoindre la D39 puis vous tournerez à droite. Après 1,1 Km, vous aboutirez à la D31f et vous irez sur la gauche. 600m plus loin, vous vous engagerez à droite pour rejoindre la D31.
  • Une fois sur la D31, vous emprunterez la route vers la gauche en direction du Col de la Cheminée, sur 1,4 Km. Pour votre plus grand plaisir, vous trouverez une bonne ligne droite comme vous n’en aviez pas vue depuis longtemps. La forêt environnante est parcourue par un dédale de petits chemins à éviter ; la route forestière, située sur la droite, vous mènera en toute tranquillité au Col de Cuvillat après environ 6 Km d’effort.
  • Au Col de Cuvillat, en prenant à gauche, vous aboutirez à un autre chemin au bout de 700m. Vous partirez vers la gauche et parcourrez ce nouveau chemin sur 1,8 Km. Puis, vous bifurquerez sur la droite et rejoindrez la Borne des Trois Cantons située 900m plus loin. Le Col de la Rochette se trouve à 3 Km de là ; pour y parvenir vous vous dirigerez vers le marais de la Praille. Au niveau de la ligne haute tension, vous prendrez garde de bien la longer pour emprunter le bon chemin.
  • Au Col de la Rochette, vous traverserez la route puis vous parcourrez la forêt de Mazières en suivant le chemin de crête qui mène jusqu’au Col de la Clye situé à 3,2 Km. De là vous irez au belvédère de Planachat qui est 900m plus loin et 80m plus haut. Depuis Planachat, vous aurez une très belle vue sur le Grand Colombier, parcouru dans la matinée. Après 2,5 Km de route forestière, vous tournerez à droite pour prendre sur 2,8 Km le chemin qui conduit à l’observatoire de la Lèbe.
  • 800m plus loin, vous aboutirez à la D8. Vous la descendrez à gauche sur 250m. A ce niveau, vous partirez en direction de la maison forestière de la Lèbe puis vous continuerez pratiquement plein sud sur 5,5 Km pour vous rendre à la montagne de Sérémond. Au passage, si le cœur vous en dit, vous pouvez rejoindre la D8 sous l’auberge de la Lèbe pour aller au monument de la Résistance.
  • En continuant sur le même chemin, après 1,2 Km, vous trouverez le belvédère de Sérémond sur votre gauche. Ensuite, vous descendrez la montagne pour rejoindre la D53. Vous prendrez à gauche et, au bout d’1 Km, vous trouverez la croix du Pin. Par la suite, soyez vigilants sur les 2,5 Km qui suivent car vous allez emprunter toute une série de petits chemins pour rejoindre la cascade de Clairefontaine en passant par le pont de Chanille.
  • La carte, la carte, rien que la carte… pour aller à Champdossin. Sur les 3,8 Km qui vont suivre vous passerez dans un pierrier et, pour une bonne partie, par un chemin de chasseurs caché dans les buis. Ce chemin est assez étroit et parfois très en devers ; prévoyez de vous retenir à tout ce que vous pourrez… De toute façon, il vaut mieux marcher sur quelques centaines de mètres que ne jamais arriver ! Une fois arrivé à la D8, prenez à gauche sur 150m puis à nouveau à gauche pour rejoindre le cimetière de Belmont-Luthézieu. De là, vous rejoindrez la D30 que vous traverserez pour longer le Séran et aller jusqu’à la cascade de Cerveyrieu.
  • Après vous être rendus près de la cascade de Cerveyrieu, vous ferez demi-tour sur 1,2 Km et prendrez à droite dans le lotissement. 1,2 Km plus loin, vous arriverez aux Gorges de Turignin. Attention, la zone peut être dangereuse si la roche est mouillée ; dans ce cas, cette portion sera à éviter. Sinon, des dalles permettent de traverser les gorges pour se rendre à l’ancienne gare de Vieu située un peu plus haut à 700m.
  • Depuis la gare de Vieu, il vous restera 3,9 Km jusqu’à l’arrivée. Il n’y a aucune difficulté pour se rendre à la fontaine de l’Adoue, à la source du Groin puis au pont du diable.

 Pour conclure sur le trajet

Depuis que j’ai décidé de faire découvrir les chemins du Valromey aux passionnés de la course à pied, mon projet a évolué. Initialement prévu pour 100 Km, le parcours s’est « étoffé » de quelques kilomètres supplémentaires… En effet, débordé par les nombreux chemins et lieux d’intérêt, parmi lesquels je n’arrivais pas à faire de choix, j’ai été victime « à l’insu de mon plein gré » d’une inflation d’environ 50 kilomètres. Ce n’est pas du tout négligeable ! Pour concilier mon objectif de découverte du Valromey avec un parcours d’au moins 100 Km sur 20 heures, tout en s’adaptant au plus près du niveau du groupe, j’ai défini des trajets alternatifs pour raccourcir la distance.

  • Col du Grand Colombier - Pont du Faon [Fromentel – En Voret – En Ponnoz]
  • Combe Danoi - Croix des Terments
  • Retour depuis le Col de la Clye
  • Retour depuis le Col de la Lèbe
  • Retour depuis la cascade de Cerveyrieu

 Itinéraires de déviation

En cas de mauvais temps et si les conditions de sécurité ne sont pas satisfaisantes (brouillard, terrain trop humide), cinq secteurs seront à éviter :

  • Pas de passage par le chemin des chèvres ; rejoindre la roche percée par la D904.
  • Pas de passage par les crêtes dans le Grand Colombier ; emprunter la route.
  • Eviter les crêtes pour aller au Col de la Clye ; passer par « le creux à la neige ».
  • Eviter le passage après la cascade de Clairefontaine (Virieu le Grand) ; prendre la D904 et la D8.
  • Pas de passage par les Gorges de Turignin ; montée directe à l’ancienne gare de Vieu par la D31.

 Téléchargement parcours gpx

La trace gps est librement accessible et partageable à condition de citer sa source. Si tous les chemins sont le fruit d’un travail collectif depuis des générations, leur repérage et leur agencement pour en faire un tout cohérent m’a demandé un gros effort. En effet, j’ai bien parcouru deux à trois kilomètres pour un kilomètre retenu. Je propose ici une version allégée constituée des principaux points gps.

 Profil (GPS Visualizer)

Profil

 Lieux de ravitaillement et/ou de contrôle

Retrouvez ici les points de rencontre au format gpx.

  • 1- 3,9 Km : Sous la Vella – Contrôle
  • 2- 8,5 Km : Chemin des chèvres – Ravitaillement
  • 3- 11 Km : Montée vers la roche percée – Contrôle
  • 4- 22,8 Km : Table d’orientation du Fenestré - Ravitaillement
  • 5- 25,8 Km : Grand Colombier - croisement avec la D120 – Contrôle
  • 6- 30,7 Km : Grand Colombier – D120, direction grange de Fivole – Ravitaillement
  • 7- 35,5 Km : Munet – Contrôle
  • 8- 39,3 Km : Charron – croisement avec la D69f – Ravitaillement
  • 9- 48,4 Km : Les Bordèzes – Contrôle
  • 10- 52 Km : Croisement avec la D120 en direction de la Chartreuse d'Arvières – Ravitaillement
  • 11- 64 Km : Col de Richemond – Ravitaillement
  • 12- 75 Km : « Une porte ouverte sur le Maquis » - Les Plans d’Hotonnes – Contrôle
  • 13- 76,7 Km : Les Bergonnes – Ravitaillement
  • 14- 89,9 Km : Très Mas Curty – Ravitaillement
  • 15- 99,1 Km : Col de la cheminée – Contrôle
  • 16- 105 Km : Col de Cuvillat – Ravitaillement
  • 17- 111,4 Km : Col de la Rochette – Contrôle
  • 18- 117,7 Km : A proximité de la Baraque du Poutet – Ravitaillement
  • 19- 121,7 Km : Auberge de la Lèbe – Contrôle
  • 20- 130,5 Km : Bas de la montagne de Sérémond au niveau de la D53 – Ravitaillement
  • 21- 134,8 Km : Claire Fontaine – Contrôle
  • 22- 138,7 Km : Champdossin – Contrôle
  • 23- 140,8 Km : Cascade de Cerveyrieu – Ravitaillement
  • 24- 143,8 Km : Gare de Vieu – Contrôle
  • 25- 146,4 Km : Vaux-Morets – Contrôle

 Le parcours sur la carte

Voir sur la page suivante. Les cartes sont au format 21 * 29,7 cm ; vous n’aurez aucune difficulté pour les imprimer. Echelle au 1:25000

 



 Le Valromey en long et en large